Espace Zoonoses

Encéphalite à tiques

Zoonose
            précédente   Accueil Zoonoses   Zoonose
            suivante     


Agent
 
La maladie est causée par un Flavivirus, le virus de l'encéphalite à tiques d'Europe centrale.

Ce virus est transmis par les tiques du genre Ixodes des régions tempérées et froides de l’hémisphère nord.

Pour plus de détails, consulter le dossier de l'Office Fédéral de Santé Publique (Suisse).

Épidémiologie
 


Les mammifères sauvages (rongeurs, cervidés, sangliers, lièvres...) et domestiques (bovins, ovins, caprins...) ainsi que les oiseaux représentent le principal réservoir de ce virus.

Par morsure de tiques successives, ces animaux pérennisent le niveau d'infection des animaux sauvages (cycle sylvatique).

La transmission du virus à l'Homme est donc vectorielle : par morsure de tiques lors d'activités professionnelles ou de loisirs en forêt ou en zones boisées humides (promenades, camping, chasse…). 

Pour plus de détails,  consulter l'étude de séroprévalence de la MSA.
 


Symptômes
 


La période d'incubation est de une à deux semaines après la morsure. 

La maladie se manifeste par des symptômes de "grippe estivale". Cependant des complications peuvent survenir (troubles de l'équilibre et de la conscience, altérations des capacités psychiques, méningites...).

Des séquelles neurologiques parfois graves sont possibles (paralysies, troubles psychiques).

Dans 1 à 2 % des cas, la maladie peut évoluer vers la mort. Il n'existe pas de traitement spécifique.

Pour plus de détails,  consulter la présentation des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg.
 


Moyens de prévention
 


Sa prévention repose sur l'information des travailleurs en milieu forestier sur la maladie et sur le port de vêtements de travail appropriés.

L'utilisation de répulsifs homologués contre les tiques est autorisée pour les professionnels.

L'inspection minutieuse du corps au retour de forêt est indispensable.

La vaccination peut être recommandée par le médecin du travail pour les personnes travaillant dans les zones connues de la maladie. (Note : ce vaccin n'a aucun effet pour prévenir une Maladie de Lyme)

Pour plus de détails, consulter le guide des vaccinations 2012 de l'Inpes.


Prise en charge médico-sociale
 


Cette maladie peut faire l'objet d'une reconnaissance en maladie à caractère professionnel sous certaines conditions.

Renseignez-vous auprès de votre caisse d'assurance maladie.
 


Liens utiles
 
  • L'avis du Haut Conseil de Santé Publique sur le vaccin Encepur
  • Les données sur le vaccin contre l'encéphalite à tiques
  • Une présentation de l'Académie Vétérinaire

Page mise à jour le 23 2012