Espace Zoonoses

Herpès B du singe

Zoonose
            précédente   Accueil Zoonoses   Zoonose
            suivante     

Agent
 
La maladie est causée par un Herpes virus : Herpesvirus simiae. 

Ce virus est différent  des virus de l'herpès humain.

Pour plus de détails, consulter le guide Eficatt de l'INRS.
 

Epidémiologie
 
Les singes (principalement le macaque) constituent le réservoir de Herpesvirus simiae. L'infection peut être asymptômatique chez les animaux infectés.

L'Homme se contamine principalement par inoculation accidentelle (morsure, griffure ou piqûre avec un objet souillé par la salive d'un animal contaminé).

Une contamination par voie oculaire est possible (en se frottant les yeux avec des mains contaminées ou par projection de salive dans les yeux).

Cette zoonose se rencontre principalement chez les professionnels en contact avec des singes provenant d'Asie ou d'Afrique : animaliers, vétérinaires, personnels de laboratoires de recherche, personnels de services d'équarissage, personnels de parcs zoologiques et animaliers... 

Pour plus de détails, consulter le dossier de l'InVS.
 

Symptômes
 
Les symptômes apparaissent 2 jours à 6 semaines après la contamination.

L'infection se manifeste par une fièvre associée de façon variable à des vésicules cutanées. Des douleurs, fourmillements et d'autres troubles du système nerveux (méningoencéphalite, paralysie ascendante...) peuvent survenir près du lieu d'inoculation.

Le taux de létalité est de 62 % (issue fatale chez les personnes malades), mais atteint 80 % en l'absence de traitement.

L'atteinte du système nerveux central peut entraîner des séquelles invalidantes.

Pour plus de détails, consulter l'article de l' Université de Montréal.
 
 
Moyens de prévention
 
La prévention de repose principalement sur :

  • le respect des règles sanitaires à l'importation ;
  • la mise en application de mesures collectives de prévention (hygiène des cages d'hébergement, des vestiaires, des vêtements de travail, isolement des animaux suspects et suivi sérologique des animaux...) ;
  • le respect d'une conduite à tenir pour réduire les risques de contamination (port de gants adaptés, de masques et de lunettes, manipulation adéquate des singes...).

Pour plus de détails, consulter la fiche Herpès B.

Prise en charge médico-sociale
 


Cette maladie peut faire l'objet d'une reconnaissance en maladie à caractère professionnel sous certaines conditions.

Renseignez-vous auprès de votre caisse d'assurance maladie.
 


Liens utiles  
 
  • Le dossier de l'Agence de Santé Publique du Canada
  • La fiche du CNRS
  • L'article de l'Université de Montréal
  • Le dossier de l'InVS

Page mise à jour le 27 2012