Espace Zoonoses

Affections cutanées dues à Mycobactérium marinum

Zoonose précédente   Accueil Zoonoses   Zoonose suivante     

Agent
 
La maladie est causée par une mycobactérie intracellulaire : Mycobactérium marinum. Cette mycobactérie non responsable de tuberculose a une répartition géographique mondiale. Son habitat est le milieu aquatique (eaux douces ou eaux salées). 

M. marinum se culitve en laboratoire entre 28 et 37 °C.

Cette bactérie peut infecter les animaux aquatiques (poissons) et animaux à sang froid (tortues, crocodiles, grenouilles...).

Pour plus de détails, consulter le dictionnaire de bactériologie Euzéby.
 

Épidémiologie
 


L'Homme se contamine par blessure ou contact de la peau lésée avec un poisson infecté, de l'eau (piscine, aquarium) ou du matériel contaminé par M. marinum.

Les affections cutanées à M. marinum sont des zoonoses essentiellement rencontrées chez les professionnels en contact avec des poissons ou de l'eau contaminée (employés d'animaleries ou de parcs zoologiques, pêcheurs, professionnels du commerce ou de la transformation de poissons). 

Pour plus de détails, consulter les rapports d'activité du CNR des Mycobactéries.
 


Symptômes
 


La période d'incubation est en générale de 1 à 10 jours.

L'infection se manifeste sous trois formes possibles :  

- Des lésions cutanées saillantes ("granulome des aquariums" sur les mains ou les avant-bras) evoluant vers l'ulcération.
- Une forme evolutive d'infection grave des tendons de la main
- Une une infection généralisée (personne immunodéprimée)

Pour plus de détails sur le tableau clinique, consulter la "Lettre de l'Infectiologue" (tome XVI, n°1-2).


Moyens de prévention
 


La prévention de cette zoonoses repose sur le nettoyage et la désinfection des aquariums et du materiel en contact avec les poissons, ainsi que sur la mise en application d'une conduite à tenir pour éviter d'être contaminé (port de gants à longue manchette, lavage des mains et des avant-bras, protection et désinfection des plaies).

Des mesures collectives de prévention peuvent également être appliquées auprès des professionnels concernés.

Pour plus de détails, consulter la fiche Affections à M. marinum


Prise en charge médico-sociale
 


Cette zoonose peut-être prise en charge au titre de maladie professionnelle (tableaux 16 du Régime Agricole et 40 du Régime Général).

Pour plus de détails, consulter l'utilitaire d'accès aux tableaux de maladies professionelles Mpro.
 


Liens utiles
 
  • le dossier du site de l'InVS 
  • Le dossier thématique  de l'Agence de Santé publique du Canada
  • Le site du CNR des Mycobactéries

Page mise à jour le 16 2014