Espace Zoonoses

Brucelloses

Zoonose précédente   Accueil Zoonoses   Zoonose suivante     

Agent
 
La maladie est causée par une bactérie (du genre Brucella) dont on connait 5 espèces majeures selon l'espèce animale qu'elle infecte (B. canis, B. melitensis, B. suis, B. abortus, B. ovis). En France, B. melitensis et B. suis sont les principales espèces responsables de la maladie chez l'Homme.

Pour plus de détails, consulter la fiche de l'Agence Canadienne de Santé Publique.
 

Épidémiologie
 


Toutes les espèces de mammifères y sont sensibles.

Les animaux brucelliques peuvent excréter la bactérie toute leur vie dans le lait, l'urine, ou les sécrétions génitales (lors d'un avortement ou d'une mise bas).

L'Homme se contamine par :

  • contact avec des animaux infectés ou des produits souillés (avortons, litière, fumier) ;
  • inhalation de poussières contaminées ; 
  • inoculation accidentelle (blessure, souillure de la plaie, piqûre lors d'une vaccination...) ;
  • ingestion (absorption de lait cru ou de produits à base de lait cru, ou en portant à la bouche un objet souillé).

La brucellose est une zoonose que l'on rencontre chez les professionnels travaillant en présence d'animaux infectés ou de leur environnement : éleveurs, vétérinaires,  ouvriers d'abattoirs, personnels de laboratoires vétérinaires...
 
Pour plus de détails consulter le dossier de l'InVS.
 

Symptômes
 


La maladie se présente principalement sous des formes mineures ressemblant à une grippe.

Cependant trois autres formes sont possibles :

  • une forme aiguë septicémique (fièvre ondulante et douleurs) ; 
  • une forme sub-aiguë ou localisée affectant n'importe quel organe (testicules, cœur, poumons, articulations) ;
  • une forme chronique, associant une grande fatigue avec des douleurs articulaires.

Chez la femme enceinte, la brucellose aiguë peut provoquer un avortement ou un accouchement prématuré.

Pour plus de détails, consulter la fiche brucelloses.


Moyens de prévention
 


Chez l'animal, la prévention repose sur des mesures collectives de prévention (hygiène de l'élevage...) ainsi que sur des méthodes de lutte vétérinaire en cas d'infection (isolement des animaux infectés, abattage, interdiction de vente de lait d'animaux contaminés).

Chez l'Homme, la prévention repose sur la connaissance des voies de pénétration et la mise en place de protection et de comportements adaptés (hygiène des mains, port d'équipements de protection individuelle...).


Prise en charge médico-sociale
 


Cette zoonose peut-être prise en charge au titre de maladie professionnelle (tableaux 6 du Régime Agricole et 24 du Régime Général).

Pour plus de détails, consulter l'utilitaire d'accès aux tableaux de maladies professionelles Mpro.
 


Liens utiles
 

Autres téléchargements
 
  • La fiche de l'Afssa sur l'agent pathogène Brucella spp
  • La fiche de renseignement pour contacter le CNR des Brucella
Page mise à jour le 16 2012