Espace Zoonoses

Infection à Streptococcus suis

Zoonose précédente   Accueil Zoonoses   Zoonose suivante     

Agent
  La maladie est causée par une bactérie, Streptococcus suis dont il existe une multitude de sérotypes. Le sérotype 2 est le plus virulent et le plus prévalent en Europe.

Bien que cette bactérie soit un hôte des voies respiratoires supérieures des suidés (porc, sanglier), il peut persister dans l'environnement, surtout à basse température.

Une cuisson adéquate de la viande de suidés détruit cette bactérie.

Pour plus de détails, consulter le dictionnaire de bactériologie Euzéby.
 

Epidémiologie
 

Le porc et le sanglier (suidés) sont les principaux réservoirs de S.suis.

La bactérie est naturellement présente dans les amygdales ainsi que dans les voies respiratoires supérieures de ces animaux sans provoquer de symptômes.

L'Homme se contamine lors d'un contact direct avec des porcs, ou par inoculation accidentelle ou souillure de lésions cutanées.

Les professionnels en contact avec des porcs (éleveurs, vétérinaires, personnels d'abattoirs ou de centres d'équarrissage, gardes-chasses...) sont les plus concernés par cette zoonose.

De plus, un portage asymptomatique non négligeable de 10 à 20 % à été rapporté chez de telles populations.

Pour plus de détails, consulter la note épidémiologique de l'InVS.

Symptômes
 

L'infection se manifeste le plus souvent par une méningite accompagnée de séquelles (surdité, ataxie) dans plus de la moitié des cas, ou par une septicémie.

Plus rarement, l'infection peut se manifester par une arthrite, une endocardite, ou une uvéite. Dans tous les cas, la période d'incubation est courte, de l'ordre de quelques jours.

Pour plus de détails, consulter le dossier S.suis du dictionnaire de bactériologie vétérinaire.


Moyens de prévention
 

Sa prévention repose sur la mise en place de mesures collectives de prévention en élevage de porcs (conditions d'élevage, nettoyage et désinfection des locaux...) ainsi que l'application de règles d'hygiène  (lavage des mains, désinfection des plaies...). 


Prise en charge médico-sociale
 


Cette zoonose peut-être prise en charge au titre de maladie professionnelle (tableaux 55 du Régime Agricole et 92 du Régime Général).

Pour plus de détails, consulter l'utilitaire d'accès aux tableaux de maladies professionelles Mpro.
 


Liens utiles
 

 

Page mise à jour le 27 2012