Espace Zoonoses

Echinococcose alvéolaire

Zoonose précédente   Accueil Zoonoses   Zoonose suivante     

Agent
 
La maladie est causée par un parasite (ver plat) : Echinococcus multilocularis. Ce ver (l'échinocoque) pond ses oeufs dans l'intestin des animaux infectés.
Les oeufs sont alors évacués dans l'environnement par les déjections. Ils sont résistants à la congélation mais sont détruits par la cuisson.

Pour plus de détails, consulter la fiche de l'Agence Canadienne de Santé Publique.
 

Epidémiologie
 
Les rongeurs (campagnols principalement), les renards, les chiens et les chats représentent le principal réservoir de l'échinocoque.

L'homme se contamine en portant à la bouche des mains contaminées  par les œufs d'échinocoques (manipulation de végétaux, ramassage de cadavres d'animaux, de baies, champignons...).

L'échinococcose est une maladie essentiellement rencontrée chez les professionnels travaillant au contact de renards et de campagnols.

Cette zoonose se rencontre principalement dans les zones circonscrites (zones d'endémie). En France, les régions à risque sont la Franche-Comté, la Lorraine, les Alpes et le Massif central.

Pour plus de détails, consulter le rapport 2011 du Centre National de Référence (CNR) de l'Echinococcose alvéolaire.   

Symptômes
 
L'infection passe le plus souvent inaperçue car l'incubation est longue (plusieurs années).

Cependant le parasite envahit progressivement le foie pour former une tumeur. Cette tumeur peut coloniser d'autres organes (poumons, cerveau). 

Des signes tardifs apparaissent (douleurs abdominales, ictère (jaunisse), fièvre) associés à une augmentation de volume du foie. 

En l'absence d'un traitement spécifique, ces complications entraînent le décès du malade.

Pour un tableau clinique plus détaillé, consulter le cours de l'Universté de Nantes.
 
 
Moyens de prévention
 
La prévention de l'échinococcose repose principalement sur la mise en application de mesures collectives de prévention (traitement des chats et des chiens par des vermifuges, contrôle des populations de rongeurs, vermifugation des renards par distribution d'appâts...) mais aussi sur des mesures d'hygiène comme le lavage des mains après avoir manipulé de la terre ou ramassé des baies...

Pour plus de détails, consulter la fiche échinococcose.

Prise en charge médico-sociale
 


Cette maladie peut faire l'objet d'une reconnaissance en maladie à caractère professionnel sous certaines conditions.

Renseignez-vous auprès de votre caisse d'assurance maladie.
 


Liens utiles  
 

Autres téléchargements
 
Page mise à jour le 04 2012